L’école

Un campus unique en France pour des entrepreneurs par des entrepreneurs

 

Une école innovante avec un programme pédagogique diplômant et spécifique, pour tous ceux qui veulent devenir des entrepreneurs et développer leurs talents et leurs compétences

jpg com yes rentrée 2014

 

YES s’adresse aux personnes motivées par l’idée d’entreprendre, motivées par la création d’entreprise, qui ont besoin de concret, qui préfèrent la pratique à la théorie, qui ont des envies et des idées et qui surtout veulent prendre leur vie professionnelle en main. Et cela quelque soit leur âge et leur parcours.

Notre ambition est de former des entrepreneurs ou des intrapreneurs* capables de prendre leur vie professionnelle en main, capables de réussir leurs choix professionnels, capables de créer et développer leur(s) entreprise(s), capables d’être une réelle source de valeurs ajoutées pour leurs propres entreprises ou dans celle d’un(e) autre, avec l’envie de « créer leur futur ».

YES s’adresse donc à des étudiants motivés par l’idée d’entreprendre et voulant suivre une formation création d entreprise. Le cursus leur permet de créer une entreprise dès la sortie de l’école s’ils en ont le souhait. Le cursus leur permet aussi de poursuivre leurs études ou trouver du travail dans les TPE/PME du territoire ou ailleurs. Le réseau qu’ils se sont constitués à travers leurs projets tout au long des 3 ans, la connaissance et la confiance en eux qu’ils ont acquis sont le gage de leur réussite quelque soit leurs choix final.

YES n’est pas une formation à la création d’entreprise pour porteur de projet. Les étudiants ne sont pas obligés en intégrant l’école d’avoir une idée de création d’entreprise. Ils auront un temps pour réfléchir à leurs idées et projets personnels mais ce n’est qu’à la fin du parcours qu’ils pourront réellement y travailler.

YES est une éducation à l’entreprenariat et à l’esprit d’entreprendre. Nous leur offrons 3 ans d’entrainement grâce à une pédagogie de gestion de projet, en espérant que pendant ses 3 ans ils se tromperont et ils réussiront. Bref qu’ils auront acquis la capacité de rebondir et la certitude que non seulement tout dépend d’eux mais que si cela ne suffit pas il ne faut pas baisser les bras.

Il s’agit d’inscrire dans le code génétique de l’étudiant « l’esprit d’entreprendre » comme étant la clé de sa réussite de demain dans sa propre entreprise ou dans celle d’un autre.

* En 1985, Gifford Pinchot a introduit le concept d’intraprenariat dans son livre best-seller, l’intraprenariat : Pourquoi vous n’avez pas besoin de quitter votre entreprise pour devenir entrepreneur [Intrapreneuring: Why You Don't Have to Leave the Corporation to Become an Entrepreneur]. Il a montré comment les entreprises peuvent rester à la pointe du progrès en promouvant l’intrapreneuriat, et en favorisant ainsi l’innovation auprès de leurs employés. Dans la littérature économique, l’intrapreneur est également dénommé quasi-entrepreneur, proxy-entrepreneur (Peter Klein et Nicolai J. Foss), entrepreneur salarié, salariat dynamique (Beaucourt et Louart, 2000), champion de projet (Robinson, 2001) avec une variante de signification notable, l’organisation entrepreneuriale [Corporate entrepreneurship].

Back to Top